Trois points que vous devez connaître

Quand des fenêtres deviennent-elles obsolètes ?

Les anciennes fenêtres entraînent des frais élevés en chauffage et n’offrent qu’un confort d’habitat réduit. Nous vous expliquons comment connaître l’âge de vos fenêtres et les avantages que vous pouvez attendre de leur remplacement.

1. Voici comment identifier l’âge de vos fenêtres

Il est difficile de définir l’âge d’une fenêtre sur la base de ses caractéristiques externes. Même les experts chevronnés auront parfois du mal à deviner de quelle époque date une fenêtre. L’année de construction du bâtiment sera un premier indice. En la connaissant, vous pourrez généralement déterminer l’âge des fenêtres, à condition bien sûr qu’elles n’aient pas été remplacées depuis. Si cela s’avère toutefois le cas, une étiquette ou une plaque en métal appliquée sur la fenêtre vous apportera quelques informations, dont le modèle et l’année de fabrication. Si ces données ne sont pas disponibles non plus, l’âge de la fenêtre pourra être déduit de certaines caractéristiques :

  • Avant 1978 : fenêtres à simple vitrage.
  • De 1978 à 1995 : fenêtres avec vitrage isolant non traité ; vitrage constitué de deux vitres connectées entre elles.
  • De 1995 à 2008 : fenêtre à double vitrage isolant ; vitrage composé de deux vitres connectées entre elles et d’un traitement réfléchissant intercalé.
  • À partir de 2000 : fenêtres à triple vitrage isolant ; vitrage composé de trois vitres connectées entre elles et d’un traitement réfléchissant dans chaque espace intermédiaire.

Notre conseil d’expert

Un test très simple vous permettra de savoir si les vitres de vos fenêtres ont été traitées ou non. Prenez un briquet ou une bougie et tenez la flamme directement devant la vitre. Si le reflet de la flamme est de plusieurs couleurs, les vitres ont été traitées. Par ailleurs, le nombre de reflets est un indicateur pour le nombre de vitres. Si vous voyez, par exemple, deux reflets doubles, il s’agit d’un double vitrage.

2. Caractéristiques des vieilles fenêtres

1. Étanchéité insuffisante

Même si vos fenêtres ont toujours l’air en parfait état, rien ne garantit qu’elles répondent effectivement aux exigences actuelles de l’isolation thermique moderne. En effet, les vieilles fenêtres ont souvent le même problème : elles ne sont généralement pas étanches et laissent passer l’air. En hiver surtout, la chaleur est littéralement jetée par les fenêtres : par les vieux profilés du cadre ou par les vitres. Une analyse par image thermique (ou image infrarouge) en offre une illustration impressionnante. Alors que les fenêtres sont fermées, l’air chaud traverse les vitres comme sans obstacle ; c’est ce que montrent les zones rouges sur l’image.

2. Condensation à l’intérieur

Un autre phénomène caractérise les vieilles fenêtres : la condensation intérieure. En soi, rien de bien particulier, surtout pendant les mois d’hiver. À court terme, elle ne pose aucun problème non plus. La situation peut cependant devenir critique si le problème persiste, tant pour la structure du bâtiment que pour votre propre santé. Pourquoi ? À cause de la formation de moisissure. Les cadres de fenêtres en bois, en particulier, sont un terrain propice à la prolifération des spores lorsqu’ils sont humides. Cela affecte souvent les fenêtres à simple vitrage dans les bâtiments anciens.

3. C’est pourquoi vous devriez échanger vos anciennes fenêtres

Réduction des coûts, modernisation et amélioration de la qualité de l’habitat. Ce sont les raisons les plus souvent citées qui ont fait pencher la balance en faveur d’un changement de fenêtres. Concrètement, de nouvelles fenêtres présentent encore beaucoup plus d’avantages. Elles disposent de valeurs d’isolation thermique et phonique nettement supérieures. Par exemple, le choix de fenêtres coulissante qui permettent un gain de place appréciable car les vantaux ne s’ouvrent plus à l’intérieur des pièces. S’y ajoutent de plus grandes surfaces vitrées qui assurent une meilleure luminosité à l’intérieur. Du point de vue protection contre l’effraction, de nouvelles fenêtres assurent déjà de manière standard un concept de sécurité convaincant, pouvant sur demande être encore complété par des niveaux plus élevés (RC1, RC2 N, RC2). Avec de nouvelles fenêtres, une connexion domotique (Smart Home) est possible, de même que l’équipement d’un système d’aération automatique.

Il est toutefois essentiel d’effectuer une évaluation individuelle de chaque projet de rénovation en commençant par une analyse objective des fenêtres existantes. La meilleure solution ici est de faire appel aux conseils professionnels d’un réel expert en fenêtres. Son travail met l’accent sur l’âge, le matériau, l’esthétique et la fonctionnalité (l’isolation par ex.) des fenêtres. Sans oublier, bien sûr, vos besoins personnels et vos envies. De manière générale, les fenêtres qui ont plus de 20 ans devraient être entièrement rénovées. Cela concerne donc généralement les fenêtres datant d’avant 1995.

Autre option possible : vous pouvez choisir de remplacer les joints, les ferrures ou le vitrage. Il est ici toutefois important de savoir une chose : une modernisation de ce type n’est pas toujours la solution la plus judicieuse. Si la structure de la fenêtre existante est dans un état insuffisant, le montage d’une fenêtre neuve sera la seule solution pertinente. Il faut également bien peser le pour et le contre d’une modernisation en raison de l’importance du projet : souvent, le coût est plus élevé que celui du remplacement complet de la fenêtre. Sans oublier que les fonctions de modernisation sont déjà intégrées d’office dans les fenêtres neuves.

À quoi faut-il faire attention lors du remplacement de fenêtres ?

Si vous avez décidé de faire installer de nouvelles fenêtres, pensez à planifier soigneusement ce projet de rénovation, car le remplacement de fenêtres doit absolument être confié à un professionnel. C’est une condition essentielle pour s’assurer que les fenêtres et le montage seront parfaitement adaptés à la structure de votre bien. Mais commençons par le commencement : dès le début, demandez les conseils d’un spécialiste en fenêtres qualifié. Dans l’idéal, ce service sera assuré directement chez vous. Préparez-vous à cet entretien :

  1. Qu’est-ce que j’attends des nouvelles fenêtres en termes de bien-être, de sécurité et de confort ?
  2. De quel matériau ai-je envie pour ma fenêtre : matériau naturel donc bois ou plastique donc PVC ?
  3. Qu’est-ce que j’attends du fabricant de fenêtres qui livrera mes produits ?
  4. Qu’est-ce que j’attends du montage de mes nouvelles fenêtres ?
  5. Qu’est-ce que j’attends du fabricant de fenêtres une fois la période de garantie écoulée ? Qu’est-ce que j’attends en termes de SAV ?

Lors de l’entretien, le conseiller analysera la structure du bâtiment afin de trouver, avec vous, la solution la mieux adaptée à vos besoins. Vous recevez ensuite une offre claire et compréhensible.