Anita Berger et son mari ont été victimes d’un cambriolage chez eux. Comment les cambrioleurs sont-ils entrés dans leur maison ? Quelles solutions le couple a-t-il mises en place après l’effraction ? Et comment se sentent-ils aujourd’hui ? Nous avons rencontré Anita Berger qui nous a parlé de son expérience.

Je n’aurais jamais pensé que cela pourrait nous arriver, à nous aussi. Nous habitons une rue passante que de nombreuses personnes empruntent tous les jours. L’effraction a eu lieu en plein jour. Nous pensons que les cambrioleurs étaient déguisés en artisans, autrement, les voisins ou un passant les auraient forcément remarqués. C’étaient certainement des professionnels qui avaient tout planifié avec précision.

 

D’ordinaire, je suis à la maison le midi. Mais justement pas ce jour-là. Les voleurs ont dû nous observer et ils ont profité de l’occasion. Lorsque je suis rentrée, je n’ai tout d’abord rien remarqué. La porte d’entrée était fermée et la maison avait le même aspect que d’habitude. J’ai voulu récupérer de l’argent liquide dans notre coffre-fort et j’ai constaté qu’il n’y en avait plus.

J’ai d’abord pensé que mon mari l’avait pris, mais ce n’était pas lui. C’est à ce moment-là seulement que j’ai eu un déclic. Je suis allée vérifier mes bijoux et eux aussi avaient disparu. Les cambrioleurs ont emporté tous les bijoux de valeur et les pièces héritées. Je n’ai remarqué aucune trace d’effraction sur la maison. Seules des marques ont été retrouvées sur la fenêtre par laquelle ils sont passés : il y avait des empreintes. C’était une fenêtre tout en bois, qu’ils ont réussi à ouvrir en la forçant. Elle avait peut-être quatre ans à ce moment-là ; elle était donc encore relativement récente. Les cambrioleurs ont fouillé dans différents meubles, mais ils ont laissé les affaires dans l’état où ils les ont trouvées. Ils ont même refermé le rideau de la fenêtre qu’ils avaient forcée. Ensuite, ils sont repartis par la porte d’entrée qu’ils ont verrouillée avec le double de clé.

Nous avons passé une journée entière à nettoyer la maison parce que nous avions un vrai sentiment de dégoût à l’idée que des étrangers aient pénétré chez nous. Mais le pire a été le vol de nos bijoux de valeur. Cela a été très compliqué de réunir tous les documents pour l’assurance. Je n’ai pas toujours réussi d’ailleurs, mais l’assurance a payé quand j’avais les justificatifs. Après cela, je n’ai pas remplacé les bijoux coûteux. Et depuis, je photographie tout ce que j’achète et qui a de la valeur.

Cette mésaventure m’a rendue plus prudente et plus vigilante. Nous laissons dorénavant toujours de la lumière allumée, même quand nous ne sommes pas à la maison. Pour l’hiver, nous avons installé une minuterie pour cela. À l’extérieur, nous avons des capteurs de mouvement qui déclenchent une lumière vive lorsque quelqu’un pénètre dans notre jardin. Et je ne laisse plus aucune fenêtre basculée quand je m’absente. Lorsque je suis seule, je ne me sens plus autant en sécurité qu’avant ; j’ai souvent un sentiment désagréable.

Comme je travaille chez 4B, nous avons fait installer une poignée verrouillable avec bouton-poussoir sur toutes nos fenêtres en bois. Nous avons aussi fait remplacer la serrure de la porte d’entrée. Cela me rassure un peu.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Keine Einträge gefunden

Cet article a été rédigé par

12.06.2017 2049x gelesen