De nombreux propriétaires ont tendance à s’alarmer lorsque de la buée apparaît à l’extérieur de fenêtres neuves. Ils soupçonnent rapidement qu’elles ont un problème. Pourtant, il n’y a absolument aucune raison de s’inquiéter : la condensation extérieure est absolument bénigne ; c’est même un bon signe... Subsiste néanmoins une question : pourquoi de l’humidité se dépose-t-elle à l’extérieur de la fenêtre ? Nous vous proposons d’en expliquer les causes et de vous montrer comment y remédier.

Comment l’eau de condensation se forme-t-elle ?

La capacité de l’air à absorber la vapeur d’eau dépend de sa température : plus l’air est chaud, plus la quantité de vapeur d’eau qu’il est capable d’absorber est élevée. Si cet air chaud et humide se refroidit, il ne parvient plus à stocker la même quantité d’humidité. Ce qui a pour conséquence que l’excès de vapeur est extrait de l’air et se transforme en eau au point le plus froid d’un élément de construction. C’est ce qui entraîne l’apparition d’eau de condensation (appelée également rosée ou buée). On constatera le même phénomène avec une boisson réfrigérée placée à température ambiante : l’air condense à la surface extérieure du verre sous forme d’un film d’eau.

Pourquoi mes fenêtres s’embuent-elles à l’extérieur ?

Pendant les périodes transitoires notamment (entre l’hiver et le printemps, puis entre l’été et l’automne), de la condensation extérieure peut se former sur les fenêtres modernes. Cette apparition de buée sur une vaste surface vitrée n’est toutefois pas le signe d’une fenêtre défectueuse. Bien au contraire : elle atteste les excellentes propriétés d’étanchéité thermique du vitrage. Il s’agit donc d’un signe de qualité. Les éléments de construction bien isolés impliquent une forte différence de température entre l’intérieur et l’extérieur. Dans la vitre extérieure, la couche qui réfléchit la chaleur renvoie le rayonnement thermique pour le garder à l’intérieur du bâtiment. Alors que la vitre intérieure est presque à la même température que la pièce, la vitre extérieure adopte, elle, la température extérieure. Il peut même arriver qu’elle descende en dessous du point de rosée. Résultat : l’eau condense sur le verre et nous voyons une vitre embuée. Ce phénomène se manifeste principalement tôt le matin et disparaît lorsque l’air se réchauffe. La présence d’eau et d’humidité sur la vitre extérieure de la fenêtre ne pose aucun problème hormis celui de nous empêcher de voir à travers ! La situation est toute autre lorsque de la condensation apparaît à l’intérieur des fenêtres. Ici, la vigilance est de mise ! En effet, la condensation intérieure peut rapidement entraîner des problèmes pour la santé et pour la substance du bâtiment. Lisez notre article sur la condensation intérieure pour en découvrir les causes et savoir comme y remédier.

Que faire contre la condensation extérieure ?

Fermer les stores peut endiguer le problème. La couche d’air qui se forme alors entre la vitre et le store ralentit le refroidissement et la chaleur stockée empêche ainsi la condensation. Une autre solution implique l’utilisation de verres équipés d’un revêtement spécifique en oxyde de titane. Ils impliquent cependant de nets coûts supplémentaires par rapport au vitrage standard ainsi que le respect de directives spécifiques pour leur nettoyage. Les vitrages autonettoyants et hydrophobes n’apportent aucun avantage lorsque le condensat extérieur gèle sur la vitre. Il ne vous reste alors qu’une chose à faire : prendre votre mal en patience et attendre le dégel.

13.03.2019 1225x gelesen