Les systèmes d’alarme constituent un complément efficace aux dispositifs mécaniques de protection contre l’effraction. Il en existe de toutes sortes sur le marché, mais attention : toutes les alarmes que l’on trouve dans le commerce ne se valent pas ! Seuls les systèmes éprouvés et agréés garantissent la meilleure protection. Mieux vaut donc éviter les offres bon marché ou autres dispositifs factices, seuls les produits professionnels offrent un degré de protection satisfaisant. Carmen et Beat Stadler ont, eux aussi, choisi de se faire conseiller par un spécialiste.

Les systèmes d’alarme, c’est pour les banques, les bijoutiers et les millionnaires. Personne ne cambriolera ma maison : une opinion trop répandue, et malheureusement complètement fausse. C’est ce que les voisins de Carmen et Beat Stadler ont constaté à leurs dépens : les cambrioleurs ont pénétré chez eux sans trop d’efforts avant d’emporter bijoux et argent liquide. Résultat : des dégâts matériels considérables et un choc émotionnel traumatisant pour les victimes et pour le couple Stadler, comme ils nous l’ont raconté dans un entretien : « On entend toujours dire que c’est en automne et en hiver que les cambriolages augmentent. Tant que ça ne nous concerne pas, on n’y fait pas vraiment attention. Lorsque nous avons appris que nos propres voisins avaient été cambriolés, ça nous a vraiment fait réfléchir. On n’aurait jamais pensé que ça pourrait se passer aussi proche de chez nous. Rien que l’idée qu’un étranger puisse s’introduire dans notre sphère privée, ça nous met mal à l’aise. »

Anticiper grâce aux conseils d’un professionnel

Carmen et Beat ont fait remplacer leurs anciennes fenêtres il y a seulement quelques années. La protection mécanique contre l’effraction dont ils disposent répond donc toujours aux normes de sécurité les plus récentes et ils n’ont jamais eu à subir de cambriolage. Pourtant, cet incident les a fait réfléchir et les a poussés à agir. Mais comment rendre leur foyer encore plus sûr ? Leur recherche a débuté sur Internet. On y trouve de tout : leurres factices, équipements bon marché et installations professionnelles certifiées. Une vraie jungle d’offres et d’options ! Mais une vue d’ensemble claire ? Rien ! Dans ce cas, une seule solution : faire appel à un spécialiste.

Par exemple en faisant venir Raphael Duss, expert en systèmes d’alarme chez 4B. Un entretien de conseil lui a suffi pour comprendre les souhaits et les besoins des Stadler, et pour leur présenter diverses options. Notamment une protection électronique contre l’effraction, sous la forme d’un système d’alarme. « Le complément idéal à une protection mécanique », explique Raphael Duss.

Service tout-en-un

Carmen et Beat se sont intéressés à quelques systèmes d’alarme au cours de leurs recherches. Mais aucun ne les a vraiment convaincus. Trop souvent, les capteurs et contacts magnétiques sont visibles, et le système nécessite une installation compliquée. Impensable pour les Stadler : « Nous voulions à tout prix préserver l’esthétique de nos nouvelles fenêtres. Et nous ne voulions pas non plus transformer notre maison en chantier et avoir de la poussière partout. » Raphael Duss a pu les rassurer : le montage du système d’alarme de 4B ne crée presque aucune poussière. Les capteurs sont intégrés, par l’intérieur, aux cadres de fenêtre et restent invisibles lorsque ces dernières sont fermées. Et grâce au système de commande à distance, plus besoin de câbles ni d’électricien. Enfin, tout est installé par des collaborateurs 4B qualifiés.

Des fonctionnalités convaincantes

Les Stadler sont particulièrement impressionnés par le fonctionnement des capteurs qui reconnaissent trois états : ouvert, fermé et position inclinée. Ils savent donc toujours quelle fenêtre est ouverte ou entrouverte. Et le meilleur dans tout cela : le système d’alarme peut être déclenché même quand des fenêtres sont en position inclinée. Une sensation sur le marché ! Néanmoins, Raphael Duss tient à ajouter : « Les systèmes d’alarme sont un moyen efficace pour protéger ses biens et son logement. Il faut quand même faire attention à verrouiller portes et fenêtres lorsqu’on quitte la maison, ou à ne jamais les laisser longtemps ouvertes sans surveillance. »

Maniement sans souci

La télécommande centrale est le cerveau du système d’alarme de 4B ; elle surveille et traite en permanence le signal des différents capteurs, et transmet immédiatement les commandes. Son maniement est ultrasimple grâce à un menu bien pensé et intuitif. On peut aussi piloter le système via une appli mobile disponible pour les appareils Apple ou Android. Cette facilité d’utilisation a surtout séduit Carmen : « Pour moi, une chose était sûre dès le début : je voulais pouvoir utiliser le système sans grande compétence technique. Je veux me sentir en sécurité sans dépendre de qui que ce soit pour commander l’alarme. »

Des extensions judicieuses

Les systèmes d’alarme de nouvelle génération vont bien plus loin que la simple protection anti-effraction : ce sont des systèmes de sécurité intelligents. Ils permettent, par exemple, d’intégrer des détecteurs de fumée, de mouvement et de bris de glace, ou encore des alarmes optiques et acoustiques telles que phares et sirènes extérieures. Mais attention : certaines sirènes extérieures nécessitent une autorisation officielle. Il vaut donc mieux en discuter au préalable avec sa commune de domicile. Les systèmes connectés au réseau téléphonique peuvent alerter automatiquement des services d’urgence comme la police ou une entreprise de surveillance privée.

La bonne décision

Quelques semaines plus tard, nous retrouvons chez eux Carmen et Beat. Ils sont, tous les deux, enchantés leur nouveau système d’alarme : « C’était sans conteste la bonne décision », confirme Beat. Et Carmen d’ajouter : « Nous devons encore nous habituer au fait d’avoir un système d’alarme. On ne remarque pas que les fenêtres sont équipées de capteurs ; ça nous est déjà arrivé de réveiller les voisins, juste en voulant prendre notre café matinal sur la terrasse. On avait oublié de désactiver l’alarme ! »

Ces articles pourraient également vous intéresser

Des aménagements sur vos fenêtres pour mieux protéger votre logement des effractions

Des aménagements sur vos fenêtres pour mieux protéger votre logement des effractions

Saviez-vous que 80% des cambrioleurs pénètrent dans une maison par des fenêtres ou des portes-fenêtres mal sécurisées ? En Suisse, une telle effraction se produit en moyenne toutes les 12 minutes. Le facteur temps est ici déterminant. Les vieilles fenêtres sont rapidement forcées. Les fenêtres bien sécurisées, en revanche, dissuadent les voleurs. Quelques solutions permettent de limiter les risques.

Montage d’une protection contre l’effraction sur les fenêtres et portes-fenêtres

Montage d’une protection contre l’effraction sur les fenêtres et portes-fenêtres

L’automne et l’hiver, voilà la saison préférée des cambrioleurs : les nuits sont longues et les protègent des regards lorsqu’ils s’introduisent dans les appartements et les maisons. Il leur faut moins de 30 secondes pour forcer les anciennes fenêtres ou portes-fenêtres. Il existe des solutions de sécurité pour leur compliquer la tâche. Si vous pensez devoir, pour cela, rénover vos fenêtres à grands frais : ne vous inquiétez pas ! Il suffit souvent de remplacer les ferrures.

Les fenêtres RC2 offrent une plus grande sécurité

Seules les fenêtres testées et certifiées offrent une protection suffisante contre l’effraction et sont donc des fenêtres sûres. Notre équipe du service innovation a fait tester la fenêtre de rénovation RF1 de 4B en conditions réelles de cambriolage à la haute école spécialisée bernoise de Bienne. Cette expérience a poussé les experts à leurs limites.

Voir plus

Les questions de nos clients

Protection contre l’effraction/sécurité
Service de dépannage
Toutes les FAQ

Cet article a été rédigé par

19.04.2019 739x lire